INFO COVID-19 - ENFANCE : Fermeture des écoles et des accueils de loisirs

Le Canal du Loing

DESCRIPTION

Le canal du Loing, d’une longueur de 53 km, relie le canal de Briare (à Montargis) à la Seine (à Saint Mammès, via le Loing (entre Moret et Saint Mammès).

Sa pente est de 38 m réglée par 20 écluses.

Le mouillage est de 2,20 m environ et permet la navigation de péniches de 38,50 m de long, 5,05m de large, 1,80m d’enfoncement (tirant d’eau) et pouvant transporter dans ses 405 m3 de soute près de 300 tonnes de matériaux (péniches dites aux “normes Freyssinet”).

UN PEU D’HISTOIRE…

La navigation fluviale était un paramètre important de l’économie du XVè Siècle. Si les échanges s’effectuaient correctement dans l’axe Est/Ouest, il n’en était pas de même pour faire remonter les marchandises du Sud vers la Capitale.

Le Loing, rivière de 160 km s’écoulant dans le sens Sud/Nord, n’était pas ou peu navigable.

Des canaux devenaient donc indispensables.

Déjà François Ier voulait ouvrir ces voies d’eau. Il n’en eût, ni le temps, ni les moyens.

Ce sont Henri IV et Sully qui commencèrent à faire construire ces canaux à point de partage et exécuter les premières écluses à sas. Ce travail fut entrepris pour mettre en communication la Loire et le Loing.

Ainsi est né le canal de Briare (à Montargis, une borne datée de 1642, indique la jonction entre le canal de Briare et le Loing).

C’est Louis XV qui accorda en 1719, par lettres patentes, à son oncle le Duc de Bourgogne, la faculté d’établir un canal entre Montargis et la Seine pour éviter le Loing, cette rivière réputée dangereuse à la navigation.

LA CONSTRUCTION DU CANAL DU LOING

Les études concernant la construction du canal du Loing furent confiées à Monsieur de Regemorte, hydraulicien hollandais. Le projet fut dressé en 1719.

Pour creuser ce canal, le Roi mit à disposition 6 bataillons, soit 4 000 hommes

Ces militaires avaient troqué leurs fusils et épées contre des pelles et des pioches et leurs chevaux par… des brouettes.

Ils furent déplacés de Touraine, Picardie, de Lorraine, de Champagne. Même “La Royale” (la Marine), semble-il, a participer a la construction de cet ouvrage.

Le chantier s’acheva en 1723.

Le canal vu de l’entrée de la résidence de Ravanne. On remarquera, sur le chemin de halage la traction animale. Dans le fond l’aqueduc de la Vanne.
  • Retrouvez-nous sur :

  • Protection des données

    Pour en savoir plus sur la protection de vos données personnelles, vous pouvez cliquer sur CE LIEN