INFO COVID-19 - ENFANCE : Fermeture des écoles et des accueils de loisirs

L’Écluse d’Écuelles

L’écluse d’Écuelles : éclusée d’un chargement de bois

La navigation sur le Loing s’effectuait par 26 pertuis, ouvrages que l’on peut assimiler à des écluses primitives, qui permettaient une navigation fastidieuse et dangereuse jusqu’à ce qu’intervienne la construction du canal.

Celui-ci, équipé de 20 écluses, assurait le franchissement, dans des conditions de sécurité augmentée, la dénivellation d’environ 38 mètres entre Montargis et Saint-Mammès.

Aujourd’hui, seules 19 écluses sont en service, celle de Saint-Mammès a été désaffectée lors du réaménagement de la Seine et la montée de son niveau d’eau.

Écluse d’Écuelles : éclusée d’un bateau

QUELQUES TERMES DE BATELLERIE

Une écluse est un ouvrage muni de portes et de vannes qui sert à régulariser un cours d’eau afin de le rendre navigable. En général, une écluse est construite à un endroit où la dénivelée favorise son implantation.

Une éclusée est une quantité d’eau qui s’écoule entre l’ouverture d’une porte d’une écluse et sa fermeture. Une éclusée implique toujours une variation de niveau d’eau qui permet le passage des bateaux.

Un bief (anciennement “biez”) est la partie d’un cours d’eau comprise entre 2 écluses. Le bief d’Écuelles qui va l’écluse d’Écuelles à celle de Bourgogne, en avalant, mesure 3 km.

FONCTIONNEMENT D’UNE ÉCLUSE

L’écluse d’Écuelles : on remarquera les petits aqueducs de chaque côté de l’écluse qui permettaient l’écoulement du trop-plein du canal. L’eau recueillie était acheminée en aval par des fossés creusés à côté des chemins de halage. (croquis de Régemorte – 1720 )
  • Retrouvez-nous sur :

  • Protection des données

    Pour en savoir plus sur la protection de vos données personnelles, vous pouvez cliquer sur CE LIEN