INFO COVID-19 - ENFANCE : Fermeture des écoles et des accueils de loisirs

Le Château de Ravanne

Le Château de Ravanne au XVIè Siècle (Bibliothèque Nationale)

L’origine du château de Ravanne remonterait au VIè Siècle.

On trouve trace de son existence dans des textes anciens datant de 1632 et 1643. La seule image qui subsiste est une gravure (voir ci-dessus) signée par C. Chastillon, datée du XVIè Siècle.

DESCRIPTIF

Selon la gravure de C. Chastillon, on imagine un majestueux bâtiment à étages, flanqué de tours carrées donnant sur une cour fermée et s’ouvrant sur des parterres séparés par des allées.

Une carte topographique de la seigneurie datée de 1785 fait apparaître à l’extrémité d’une large allée conduisant à la cour d’honneur, une longue construction dont une façade donnait sur l’étang, s’étendait des jardins et un parc magnifique “à la française”. De l’autre côté de l’étang, la demeure se prolongeait par un boqueteau dans lequel se trouvait une glacière que nous pouvons encore admirer aujourd’hui.

Le site de Ravanne d’après un topographie de 1785

UN PEU D’HISTOIRE

Tout commence par une légende du VIè Siècle qui laisse entendre que la Reine Frédégonde et la Reine Brunehaut ont habité le château. Qui sont-elles ? Deux reines ennemies qui, par fils interposés descendants de Clovis, vont se livrer une guerre sans merci, occasionnant dans la région des tueries inimaginables. Vous en saurez plus en lisant le panneau de la “Pierre Droite”.

Le site de Ravanne au 19è Siècle

Un grand bond dans le temps et nous nous retrouvons au XVIIè Siècle, en 1605. La propriété de Ravanne appartient à Messire François de Loménie, Conseiller et secrétaire du roi Henri IV. Celui-ci enrichit les terres du château des étangs de Moret (au sud) et de quelques terres avoisinantes. Le château se transforme alors. L’étang qui borde celui-ci devient une pièce d’eau avec cascade et les terres acquises sont transformées en parc.

En 1611, on note la venue du jeune roi Louis XIII.

En 1727, c’est le roi et la reine de Pologne qui séjournent à Ravanne. Ils viennent assister au mariage de leur fille Marie Leszczinska avec Louis XV, à Fontainebleau.

Quelques temps avant la Révolution, en 1753, le domaine appartient à Messire Eymard, Grand Maître des Eaux et Forêts.

Après la Révolution, le site acquis par la République se voit concédé au citoyen Seguin pour y établir des usines et magasins nécessaires à la création de tanneries.

Les caves (souterrains ?) du Château de Ravanne aujourd’hui inaccessibles

En 1808, il semble que Napoléon Ier soit venu se promener en famille à Ravanne.

Enfin, en 1809, le site fait partie des ventes de domaines impériaux et il est racheté par M. Germain Garnot. Le château n’étant plus habité depuis 25 ans, il prend l’eau. C’est à cette époque que la propriété est démembrée et le château démoli.

En 1814, une adjudication mentionne qu’il ne reste du domaine de Ravanne qu’un enclos entouré de murs, un étang et sa cascade, avec les vestiges de l’ancien château qui ne consistent qu’en quelques fondations de murs et en souterrains ainsi que les bâtiments de la Basse-cour dans l’un desquels un moulin est installé.

Les arbres du parc sont abattus, le parc est retourné à la charrue et devient un terrain de culture de pommes de terre et d’élevage de mérinos (moutons).

Aujourd’hui, il subsiste le mur d’enceinte, la pièce d’eau réaménagée, la cascade, la glacière et quelques arbres d’époque.

La cascade au début du XXè Siècle

  • Retrouvez-nous sur :

  • Protection des données

    Pour en savoir plus sur la protection de vos données personnelles, vous pouvez cliquer sur CE LIEN